5 rue des 3 cheminées, 45750 SAINT PRYVE SAINT MESMIN
LES PLAGIOCÉPHALIE
PHOTO1-RAPHAEL
Raphaël Delouche
VOTRE OSTEOPATHE

Pathologies /  PLAGIOCÉPHALIE :

L’ostéopathie peut être la solution à la plagiocéphalie.

Définition de la plagiocéphalie : La plagiocéphalie vient du grec « plagios » qui signifie « oblique » et « kephalê » pour la tête.

Il existe deux types de plagiocéphalies :

La première celle liée à une craniosténose. Son diagnostic est important, elle est à surveiller de près en raison des conséquences importantes sur la santé et le développement du nouveau né mais n’est pas traitée par l’Ostéopathe. Le traitement consiste en une prise en charge chirurgicale.

La deuxième est positionnelle ou posturale et correspond à la forme la plus retrouvée. Il s’agit de déformations bénignes du crâne sur lesquelles l’ostéopathe peut travailler.

C’est causes de la PLAGIOCÉPHALIE

– Les causes in utéro ( citons : la position fœtale, la gémellité, une insuffisance du liquide amniotique, les contractions pendant la grossesse, la macrosomie, l’engagement précoce dans le bassin)

– le déficit en vitamine D (os du crâne plus malléable)

Les causses liées à l’accouchement (la durée du travail, les instrumentations, la position foetale)

-Après la naissance : la position prolongée sur le dos sur une surface dure (matelas, cosy, siège auto…) augmente le risque de malformations positionnelles mais il faut suivre les recommandations de mettre les bébés sur le dos. Pendant quelques années, il était recommandé par l’ hôpital de faire dormir les enfants sur le ventre et les fréquences de morts subites des nourrissons ont été en augmentations vertigineuses.

Pour les parents, il faut stimuler les enfants à tourner la tête dans les différentes activités (jeux d’éveils, lumière) et mettent les enfants en postion ventrale lors des jeux d’éveils.

Les enfants alimentés toujours dans la même position ont plus de plagiocéphalies. Nous avons tous un côté de préférence pour donner le biberon, il est recommandé de changer de main pour donner le biberon afin de changer de bras d’appui et modifier les appuis sur l’arrière de la tête.

Il existe une prédisposition pour les garçons qui sont souvent moins actifs et/ou moins toniques que les filles du même âge.

Les déformations sur le crane

Sur le crâne, la déformation à une conséquence sur l’équilibre structurel. Le front est proéminent et la tête plus aplatie, l’oreille plus avancée, un oeil plus fermé et une déviation de la mâchoire et du menton.

En l’absence de traitement, les tensions du crâne peuvent entraîner des troubles visuels, respiratoires, dyslexie, défauts de motricité fine, scolioses, troubles ORL (dentaires, occlusions, succion, déglutitions)

Traitement de la plagiocéphalie :

Il n’est pas possible de prévenir totalement l’apparition de la plagiocéphalie. On ne peut que diminuer les risques et la sévérité. Les professionnels de santé préconisent de faire attention à la position du bébé lorsqu’il dort, théoriquement il faudrait que la tête soir tournée d’un côté ou de l’autre de façon strictement alternée.

Les torticolis congénitaux doivent être traités.

Les traitements par orthèses orthopédiques ou par casques sont réservés aux cas importants et récalcitrants et se font pour une meilleure efficacité, en collaboration avec l’ostéopathe.

La prise en charge Ostéopathique :

Elle est indispensable et permet aussi bien sa prévention que sa correction. 

Il faudrait amener le bébé le plus tôt possible après la naissance, si possible le premier mois car avec les temps les sutures du crâne se figent.

L’ostéopathe fait son bilan avec des techniques douces et adaptées. Le praticien libère les sutures pour qu’elles retrouvent une bonne mobilité. Il corrige les dysfonctions en lien avec la déformation crâniale.

Le nombre de séances est variable, en fonction de l’âge, la sévérité des asymétries et les facteurs de récupérations.

Après 6 mois, des améliorations sont possibles mais il est difficile de récupérer complètement l’asymétrie et cela peut nécessiter plusieurs séances.

Conclusion sur la plagiocépahlie

Depuis les recommandations indispensables de couchage sur le dos, nous voyons une augmentation de la fréquence des plagiocéphalies. C’est pour cela qu’il est recommandé de consulter l’Ostéopathe dans le mois qui suit la naissance de son enfant afin de détecter les blocages originels de cette déformation crânienne. Plusieurs séances sont nécessaires.

BESOIN INFO ?

Nous restons à votre disposition pour toutes questions sur cette pathlologie ou nos services au lien avec le cabinet. Nous répondrons dans les meilleurs délais.